Les ponts

il y a
1 min
16
lectures
1
Les ponts forment
Des anneaux
Alliance enrubannée
De folie virevoltante
A ton envol pataud
Lambeaux de tes paroles
Dont tu jouis extatique sommet
Sur des lambeaux de vêtements
Emportant ton cœur
Petite palpitation nulle
Hautaine fière le ton posé
L'allure sombre
de tes yeux couleur ruelle
Égérie non consommée
Linceul à tes pieds
Enterrée vive par une
Parole dévote
Dont je me gargarise
Point de pardon ni satisfecit
J'ai mal à mes silences
Souffreteux épîtres
De ma décadence
Croyances exacerbées
Pour une reine de Sabbat
Infante déchue
Les ponts forment
Des volutes
Anneaux percés de trahison.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,