1
min

Les petites gens

Image de Freddy Potec

Freddy Potec

145 lectures

29

Quand le présent est trop pressé
Je me tourne vers mon passé
Et je retrouve mes racines
Mes parents et mes grands-parents
Oncles, tantes, cousins, cousines
Ils sont là comme à la parade
Tous ouvriers ou paysans
Et alors est-c' donc une tare
De manger du pain et du lard?
D'avoir un cousin paysan
Qui vit derrière sa charrue?

Jadis ils étaient des manants
Qui n'avaient pas pignon sur rue
C'étaient des gens "sans importance"
Des gens de basse condition
Qui avaient tous un dur labeur
Le plus souvent agriculteurs
Retournant tous les jours la terre
Allant le dimanche à l'église
Pour y faire leurs contritions
Et chercher leur bénédiction
De peur d'avoir offensé quelqu'un
Et la ville ils n'y allaient pas

Les hommes avaient fait la guerre
Croyant que c'était la dernière
Mais pourtant peu de temps après
Il fallait recommencer
Les gens de basse condition
Il faut pas leur en raconter
Ce sont eux qui font le travail
Pendant que les autres ripaillent
En haut c'est toujours les grands mots
Et en bas c'est le sal' boulot
Ceux qui ramassent la mise
Et ceux qui mouillent la chemise

Ma tante était garde-barrière
Et ma grand-mère dentellière
Un de mes cousins est berger
Et j'ai sans doute quelque part
Un de mes neveux fonctionnaire
Ou peut-être qui sait charpentier
Si l'un de nous devient chanteur
Pour sûr qu'il l'aura pas volé
Parce que les petites gens
Les gens de basse condition
Ils la connaissent la chanson

Thèmes

Image de Poèmes
29

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Bravo pour ce texte, nos souvenirs sont importants et il faut savoir d'où on vient et remercier "nos anciens" pour ce que nous sommes !
·
Image de Marie
Marie · il y a
J’aime bien ce texte, Freddy ! J’ai fait ma généalogie : en remontant deux générations, rien que des humbles.
Tu as changé de visuel.

·
Image de Freddy Potec
Freddy Potec · il y a
Merci pour ta visite, j'ai changé de look, pour surprendre l'adversaire, mais je ne fais pas de moto, je fais du vélo.
·
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Un grand respect pour toutes ces personnes de terrain, de la.terre, au plus près de la vie. elle même, merci de le rappeler
Je.vous invité a découvrir "choc" si le coeur vous en dit https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/choc-2

·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Toujours se souvenir d'où on vient. Joli texte sautillant.
·
Image de Kiki
Kiki · il y a
bravo. Sans ces petits bras on ne tournerait pas. On doit les respecter; Bravo Freddy de les avoir mis en page. Ils le méritent. J'ai aimé;
Je vous invite à aller lire le poème les cuves de Sassenage et vous guiderais dans les entrailles de celles ci. Merci d'avance et à bientot.

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Il n'y a pas de petites gens, il n'y a que de petits esprits. Il n'y a pas de sot métier... la suite est connue ! ;-))
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Mon arrière grand-père disait à ma grand-mère pour lui rabaisser son caquet "N'oublie pas que tu descend d'un marchand de peaux de lapins"
·
Image de André Page
André Page · il y a
N'oublier personne oui, de tous ceux dont nous sommes bâtis.. bravo Freddy.
·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
Une pause vers le passé, pour remettre les pendules à l'heure.
Ce sont eux les petites gens qui ont tout construit à la sueur de leur labeur et parfois sacrifié leur vie pour que les grands se reposent.
Très beau poème.

·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Un très beau texte Freddy . Un poème qui parle vrai . "ces petites gens " , ont leur doit beaucoup . Ils courbaient le dos mais ils avaient une conscience sociale et politique . J'aime beaucoup .
·