Les parfums de l'enfance

il y a
1 min
705
lectures
426
Qualifié

Passionné de littérature, avec des préférences pour les auteurs américains (Hemingway, Fante, Kérouac, Irving entre autres), pour les polars (Ellroy, Lehane, Burke, Férey, Izzo, Nesbo, ...)  [+]

Image de Printemps 2020

Les parfums de l'enfance
Nous chatouillent les narines
Nous invitent à l'errance
À reconstruire les ruines
D'un passé lapidaire
Qui nous a laissés seuls
Orphelins et pas fiers
Perdus et bien trop veules
Odeur verte des fougères
Encaustique du plancher
Et la craie éphémère
La tartine du goûter

Les parfums de l'enfance
Ne font pas oublier
La fin de l'innocence
Et les poussées d'acné
Et ce corps qui change
Et cette voix qui mue
Fini le temps des anges
Au paradis perdu
Odeur âcre du tabac
Et du mercurochrome
Un peu de sparadrap
Pourriture de pommes

Les parfums de l'enfance
Se souviennent pour nous
Des chances et des malchances
Des rires et des remous
Comme on l'aime cette fille
Et ses quinze printemps
L'été qui s'éparpille
Dans de faux sentiments
Odeur forte de la mer
De l'huile sur la peau
Des pommades de grands-mères
Charlotte aux abricots

Les parfums de l'enfance
Nous rattrapent soudain
Au détour d'une danse
D'un tango argentin
Premier amour volé
Au sel incomparable
Et jamais retrouvé
La vie impitoyable
Odeur douce d'une femme
Qu'on appelait maman
Senteurs de vague à l'âme
Et de feuilles dans le vent

426

Un petit mot pour l'auteur ? 71 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Magnifique !
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Très beau Michel ! Je vous invite sur ma page à lire "Erreur d'impression" en lice. Merci
Image de André Page
André Page · il y a
Merci pour ces belles impressions passées que laisse ton poème dans un coin de nos âmes, Michel :)
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Salut Michel,
"Les pommades de grand-mère", "l'encaustique du plancher", "la tartine du goûter", "l'odeur forte de la mer" : mon "Top 4 personnel"...
(j'ajouterais bien le cake aux fruits confits pour contrebalancer ta charlotte à l'abricot...)

Dis, as-tu eu une Tante Léonie comparable à celle d'un certain "petit Marcel" ?
En te lisant, j'ai repensé - et retrouvé - à ceci :

"C’étaient de ces chambres de province qui — de même qu’en certains pays des parties entières de l’air ou de la mer sont illuminées ou parfumées par des myriades de protozoaires que nous ne voyons pas — nous enchantent des mille odeurs qu’y dégagent les vertus, la sagesse, les habitudes, toute une vie secrète, invisible, surabondante et morale que l’atmosphère y tient en suspens ; odeurs naturelles encore, certes, et couleur du temps comme celles de la campagne voisine, mais déjà casanières, humaines et renfermées, gelée exquise industrieuse et limpide de tous les fruits de l’année qui ont quitté le verger pour l’armoire ; saisonnières, mais mobilières et domestiques, corrigeant le piquant de la gelée blanche par la douceur du pain chaud, oisives et ponctuelles comme une horloge de village, flâneuses et rangées, insoucieuses et prévoyantes, lingères, matinales, dévotes, heureuses d’une paix qui n’apporte qu’un surcroît d’anxiété et d’un prosaïsme qui sert de grand réservoir de poésie à celui qui la traverse sans y avoir vécu."
......

;o)

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Mémoire olfactive... très beau texte.
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Très beau poème. Ce fut un instant de plaisir, vous lire. J'ai aimé.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de Bibiana Mathieu
Bibiana Mathieu · il y a
Ces souvenirs enfouis en nous et qui forgent notre caractère... Très beau texte!
Vous avez mes voix!
Si vous avez du temps, jetez un coup d'oeil à mon oeuvre . Je compte sur vos voix.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/vivre-tout-simplement

Image de Aaricia
Aaricia · il y a
C’est terrible comme les parfums de l’enfance impitoyablement nous ramènent vers le souvenir d’un paradis perdu ! Que tes mots cognent fort ! Comme ils sonnent beau, comme ils sonnent juste … comme ils sonnent triste…. « Odeur douce d’une femme, qu’on appelait maman »
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Le style est vraiment plaisant ! Mes voix !*****

Vous aimerez aussi !