Les gueux de la cathédrale ,,,

il y a
1 min
116
lectures
15
Les gueux de la cathédrale ,,,

Leur face de gargouille est hideuse,
Terrifiant les badauds et les chalands,
Leur allure sale, puante et pouilleuse,
Accentue leur comportement désolant. .

De leur Bouche tordue qui exhale,
Des effluves de dents pourries,
Suintent des mots, comme les râles
Des mourants, à la maladrerie.

Leurs membres, tordus ou pendants,
Emmaillotés de pauvres haillons,
Freinent leurs pas en les tordant,
Créant ainsi d’effroyables bataillons.

Troublé, vous donnez une obole,
Pour manger, mais qui sera bue.
Un autre, en retrait, qui vous vole
Deviendra le héros de la tribu.

Le soir, ils rentrent, péniblement
Se réfugier dans la cathédrale,
Peut-être pour prier humblement,
Ou pour quelqu' action illégale.

Savent-ils, tous ces misérables gueux,
Qu'exhibant leur moignon à la ronde,
Joignant leur force en ordre belliqueux,
Ils seraient les méchants maîtres du monde.
15

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !