Les fiancés du Métro.

il y a
1 min
163
lectures
24

Retraité après un parcours professionnel atypique; photographe, maître d'hôtel, acteur et magistrat durant sept années, j'ai beaucoup de plaisir à retranscrire mes nombreuses expériences de vie  [+]

Chaque soir, par le biais de la messagerie,
Virginie, la petite vendeuse à Paris
Invitait Frédéric, fils de bourgeoisie
À la rejoindre en station Pont de Neuilly.

Chaque soir, les deux amoureux venaient s'assoir,
Après avoir bien arpenté les blancs couloirs
Au fond d'un wagon, parmi tous les passagers,
Se blottissant tendrement sur un banc laqué.

Chaque soir, Virginie ouvrait son carnet noir
Et commençait à écrire tous ses espoirs
À la manière d'un atelier d'écriture,
Sous les yeux de Frédéric, d'un bel amour pur.

Ainsi, les fiancés que tout différenciait
Accordaient leurs sentiments et s'embrassaient...
24

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,