1
min

Les deux cigarettes

2741 lectures

319

Lauréat
Sélection Jury

Recommandé
Le Soleil approchait sur la pointe des pieds
Lâchant ses ricochets aux rus de la Champagne
Constellations d’odeurs, effluves de rosée
Le Matin moissonneur inondait la campagne.

L’Orage avait valsé dans les bras de la Nuit,
Fantassins étoilés d’averses écarlates ;
La furie mécanique, la sanglante hystérie,
Quand l’humain pathétique redevient un primate.

Les teutons n’avaient pu atteindre Beauséjour
En dépit des obus, de l’effrayant fracas ;
Et malgré tous ces gars, ce sang dans les labours,
Notre front n’avait pas avancé d’un iota.

Il avala d’un trait son café du matin
Attrapa son paquet, sa ration de fumée ;
Aujourd’hui dans la cour, au ventre du fortin
Un gamin sans bravoure sera exécuté.

Le gosse avait failli, refusant de combattre
Et la règle est ainsi : la trahison n’écope
Que du vent des gâchettes sous une aube verdâtre.
D’un élan d’allumette, il embrasa sa clope.

Il se tenait debout contre le mur d’enceinte,
Libéré de son joug, livré à la mitraille.
Il voulait par honneur dissimuler ses craintes,
Ces lassos de terreur qui pressaient ses entrailles.

Un officier tendit un paquet de tabac.
Comme une cérémonie, l’épitaphe étouffée
D’un jour qui ne fera que passer ici-bas,
Le jeune homme enflamma ses ultimes bouffées.

Le Soleil approchait sur la pointe des pieds
Lâchant ses ricochets aux rus de la Champagne
Constellations d’odeurs, effluves de rosée
Le Matin moissonneur inondait la campagne.

Un mégot écrasé au creux d’un cendrier,
Un autre abandonné parmi les gravillons.
Dans l’aube amidonnée aux senteurs de mûriers
Un ordre fut crié, pour six coups de canons.

Il versait à nouveau du café dans sa tasse
Quand il vit un halo délaver Beauséjour.
Sur sa joue s’enroulait une larme de crasse,
C’était son frère cadet qui gisait dans la cour.



PRIX

Image de Hiver 2013
319

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Duje
Duje · il y a
Découvert avec plaisir , le style oui mais pas l'horrible thème . Moi , je préfère écrire sur la Nature
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Très beau style poétique et agréable dans la lecture d'une atmosphère de guerre lasse. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son TTC "le petit voyeur explorateur" et son poème "découverte de l'immensité" dans la matinale en cavale 2016. Bon après midi à vous.
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Très beau poème agréable à lire et parfaitement réussi. J'aime. De la part de Tilee auteur du poème "transparence" en lice dans la dernière ligne droite prix été 2016. Je me permets de vous inviter à le lire et à le commenter si vous en avez le temps.
Merci à vous. Tilee

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Joli travail !
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
C'est très beau et très triste, en un mot magnifique... Bravo Grég :-)
Image de Zenso
Zenso · il y a
j'aime beaucoup votre style, très fluide et criant de vérité. Merci pour ce délice.
Image de Nabelle Martinez
Nabelle Martinez · il y a
terrifiant ! superbement écrit ! vraiment, je reste sans voix. bravo
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
des comparaisons très intelligentes "soldats ne tirez pas !"
Merci bien

Image de V. M-C
V. M-C · il y a
magnifique...
Image de Joëlle Carrère
Joëlle Carrère · il y a
j'aime. D'abord une émotion qui atteint le corps, puis comme un bon vin, plein d'autres qui se traduisent en pensées envahissent l'esprit longtemps encore après la lecture. Merci

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème