Les dangers du savoir

il y a
1 min
20
lectures
0
Le déluge ? Non, juste de petites écluses,
À l'heure où le regard est passible de maux,
La grande flore dormante s'irrite et accuse
De ne plus voir à leurs branches surgir de rameaux.

Des sources secondaires défient le sombre voile,
Autour de leur foyer s'agitent les penseurs,
Épris dans leurs travaux, dos tourné aux étoiles,
Dans le silence ils composent en voyant leur cœur.

Je les entends au Zénith, l'humeur rassasiée,
Parmi leur entourage, qu'ils blâment souvent,
Les points à l'aine partout où la langue à fourché.

C'est alors que je fais remarquer cependant,
Que leur pli n'est plus le mot de la vérité
Mais d'une étroitesse, par le savoir laissé.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,