1
min

Les coquines curieuses

Image de Esteban

Esteban

39 lectures

5

"Poème inspiré du tableau "Les Curieuses" du peintre Jean-Honoré Fragonard"

Je me réveille en les devinant
Elles se révèlent prudemment
Je me dévoile
Et tire le drap
Le rideau s'écarte sous leurs doigts

Reflet de mes désirs lubriques
En secret se joue l'ignorance
Miroir de chaleur électrique
D'une mutuelle attirance

Vestige d'ardeur matinale
Dans ma main se gonfle l'envie
Comme ce sein qui se durci

Face à leurs roses virginales
Offrant là ma vigueur fiévreuse
Aux yeux des coquines curieuses
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,