LES CERVEAUX.

il y a
1 min
0
lecture
0
Mes cerveaux se sont installés
C'était Lucifer, qui a pénétré mon crâne comme une balle perdue,
Dommage, ce trou ne se ferme jamais ou ne guérit jamais
La brûlure impalpable de mes cerveaux atteint mes tripes,
M'accompagne silencieusement où je vais
Et ça fait mal au-delà de la douleur,
Je m'allonge sur des feuilles de papier, pour oublier
Peut-être que ceux-ci peuvent suturer ce trou dans mon crâne,
C'est vrai, mes cerveaux se sont installés
J'espère qu'une fée ferme le trou et guérit la blessure...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !