Les bourrasques

il y a
1 min
460
lectures
14
Qualifié
Sur les trottoirs de la cité
A tout juste seize ans qui sonne
Un petit cœur de fille errait
Au milieu des feuilles d’automne

Le vent premier à ce jeu là
Bomba le torse à son passage
Et d’un geste leste il souleva
Le jupon de cett’ fill’ bien sage

La petit’ loin de se fâcher
Se mit à danser pour lui plaire
Le vent se plut à redoubler
Trop content qu’elle se laisse faire

Mais n’ayant pas eu son comptant
Le malin en voyeur qu’il est
Fit du bon vent un ouragan
L’innocent’ fut déshabillée

Par pitié pour cett’ jolie brune
Je fis avec quelques feuill’s mortes
Un petit corset de fortune
En priant que rien ne l’emporte

Depuis je n’ai pas cessé de
Mander à Eole son pardon
Car la fille avait juré de
N’ plus porter que des pantalons

Alors jamais plus je ne sors
Que lorsque le vent fait ses frasques
Oui bonnes gens vous avez tort
De ne pas aimer les bourrasques

14

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
J'aime aussi ce petit tableau au rythme musical, jeux d'adolescent, jeux du vent... un gracieux moment...

Vous aimerez aussi !