Les aventures pathétiques d'Oeil de Lynx et Ris de Veau

il y a
1 min
227
lectures
12
Qualifié

Ecrire n'importe quoi d'accord mais j'essaie quand même de ne pas le faire n'importe comment. Et pourquoi glorifier Bardot ou Garbo quand on peut rendre hommage à des héroïnes loseuses, has been  [+]

Image de Été 2014
Une borgne strabique appelée Œil de Lynx
Etait si assoiffée qu’on voyait son larynx
Il aurait bien fallu pour la désaltérer
Qu’on lui greffât soudain un deuxième gosier

Elle était affublée d’une rousse en poncho
Qui répondait parfois au nom de Ris de Veau
Pour cela il fallait qu’elle enlevât son casque
Qui jetait en son ouïe l’hymne du Pays Basque

Vivant toujours pieds nus, elle avait des mycoses
Et comme a dit quelqu’un : on est bien peu de chose
Œil de Lynx à l’inverse avait quelques furoncles
Que lui avait légués la marraine de son oncle

Fièrement installées sur un beau percheron
Qui trottait au galop en semant des étrons
Elles se dirigeaient vers un horrible bouge
Où la rousse espérait trouver des poissons rouges

L’auberge étant fermée, elles avaient les glandes
On les entendit braire au milieu de la lande
La rousse de dépit embrassa un crapaud
Utilisant sa langue et aussi ses chicots

Le gluant batracien refoulait du goulot
A force de gober moucherons et bulots
La rousse dégoûtée prétexta la migraine
Et se sauva bien loin de cette triste haleine

Oeil de Lynx affamée bouffa le percheron
Et périt sur le champ de belle indigestion
Ris-de-veau en courant trébucha dans la mare
Et mourut dévorée par un banc de têtards.

Le crapaud connaissait tous les contes de fée
Ris de Veau ayant eu l'idée de l'embrasser
En un prince charmant on le vit apparaître
Et c’est sur cette fin que je vous envoie paître

12

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jane Véronique
Jane Véronique · il y a
Au sujet des grains de folie, je suis totalement d'accord...et des champs et des champs à perte de vue, sur les façades, les toits, les dessus, en dessous pardi ! Partout où ça se voit, où ça ne se voit pas aussi...À quand les grandes semailles?
Image de Anthony Degois
Anthony Degois · il y a
Amusant et poétique ne sont pas forcément contradictoires. Ouf!
Image de Alise Brouilly
Alise Brouilly · il y a
Oeil de Lynx et Ris de Veau, depuis l'au-delà des héroïnes loseuses, vous remercient de vos votes
Image de Laroche
Laroche · il y a
Votre poème méritait qu'on le connût, qu'on le lût, qu'il nous plût et qu'on en redemandût…
Cordialement.
Marc Laroche

Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
j'adore
Image de Bill Hapax
Bill Hapax · il y a
Excellent.
Image de Anhello26
Anhello26 · il y a
Quel humour ! Je vote.
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Je vote pour l'imagination et la douce folie .
Image de Dangat
Dangat · il y a
Toujours aussi drôle, je vote bien sûr.

Vous aimerez aussi !