1
min

180 lectures

9

Qualifié

Deux aimants, amoureux
S’approchaient, sans relâche
Deux amants, malheureux
Se fuyaient, comme des lâches

Car ils se repoussaient
Dès qu’ils étaient trop proches
Leur amour dépassé
Par une mystérieuse force.

Mais chacun percevait
Derrière l’autre, dans son dos
Le côté qu’il fallait
Tout ce qu’il trouvait beau.

Aucun ne comprenait
Pourquoi l’autre, l’accusait
Alors même qu’il voyait
Que tout pouvait être fait

Il suffisait seulement
Que l’autre change soudainement
Et tourne son bon côté
Vers sa tendre moitié

Ils restèrent comme cela
Durant des décennies
Chacun ne voyant pas
Qu’il gâchait toute sa vie

Tous deux, seuls, séparés
Attendaient, accablés
Que l’autre ait pivoté
Vers son second côté.

On n’leur avait pas dit
Qu’en regardant en soi
On avance dans sa vie
Et on en devient roi.

PRIX

Image de Printemps 2013
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Lyriciste Nwar · il y a
Cool
Prière de lire mon texte pour la finale du Prix Rfi jeunes écritures
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/plus-quune-vie?all-comments=1&update_notif=1546656533#fos_comment_3201198

·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème