1
min

Les aiguiles du temps perdu.

Image de Vincent

Vincent

1 lecture

0

Séant sur un banc, un ouf de soulagement décontracta ma poitrine. Quelle drôle de sensation. Enfin! je n'avais plus besoin de la regarder.

Le saule larmoyé tandis que les peupliers frémissaient. Qu'importe, les battements de son cœur mécanique étaient éternels et pour la première fois de ma vie, je pus découvrir l'air frais de cet étang où canards avec autres volatiles se donnaient à raison de préparer leur nid douillet du Printemps.

Alors, mettant mon inquiétude au placard. Je me confirmai d'en profiter un instant avant sans dire mot de l'abandonner ici sans remords.

Cependant, en toute bonne maîtresse du temps. Elle tenta à me vouloir prendre racine auprès de ce banc. Non, lui dis-je d'un ton affirmé. Tout cela est bel et bien fini, je suis libre à présent.

Le regard droit vers l'horizon. Fusillé de tous coins, je partis en laissant à son sort notre plus fidèle cavalier des saisons.

Tic tac, tic tac, tic tac.....

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,