Lent saignement

il y a
2 min
42
lectures
7

Volutes féminines : Portraits de femmes autour de l’opposition entre la beauté et le poison. Ces textes s’articulent autour d’un geste et des multiples définitions qu’il est possible d’en  [+]

Lorsqu’il est temps de voler de ses propres ailes,
L’enfant doit quitter son cocon maternel,
Et s’envoler vers la petite école,
Pour y apprendre ses premières bricoles.

Il y découvre son langage, fait connaissance avec l’amitié,
Ses dessins et coloriages, commencent à évoluer ;
Il développe son imagination, fait naître sa créativité,
Il fredonne l’air de ses chansons, qu’il entend pendant les récrés.

Mais vient le temps des premières chamailleries,
Où les plus forts font leur loi sur les plus petits,
La récréation est l’occasion de régler ses comptes,
Et de couvrir les plus faibles du bonnet de la honte.

Le but du jeu est de semer la terreur,
Le respect est là une question d’honneur,
Où le faible est la cible de l’insolence,
Et où le cancre cultive la vengeance.

Les professeurs ne sont pas toujours exemplaires,
Parfois trop sévères ou bien peu autoritaires,
Ils ne tolèrent ni les absences, ni les retards,
Mais sont les derniers à se lever du plumard.

Ils enseignent le français mais ne trouvent pas toujours les mots,
Ils résolvent des équations mais les quotients restent à zéro,
Comble d’un sort qui n’est pas destiné à l’ironie,
D’un cours d’histoire-géo jusqu'à la physique-chimie.

Certains méritent le respect mais ils ne font plus la loi,
La nouvelle génération leur mène un ardent combat,
Entre les bavardages qui se transforment en chahut,
Le programme scolaire s’est tout simplement perdu.

Entre un bourrage de crâne sur des sujets peu inspirés,
Et des formules mathématiques basées sur l’inutilité,
Les plus sérieux et rigoureux seront parfois évincés,
A cause d’un examen qui ne leur était pas adapté.

Impossible dans ces conditions d’avoir de bons résultats,
Les bulletins trimestriels reflètent l’ampleur des dégâts,
Seuls certains élèves arrivent à finir une année de scolarité,
Avec les félicitations d’un conseil de classe désemparé...

Ajoutez à cela des sacs de cours trop lourds,
Avec des livres dont on lira une demi-page par jour,
Mais que l’on dira obligatoire pour les besoins d’un exercice,
Qui n’aura pas lieu car la prof à du jouer l’éducatrice.

Une fois traversé le périple de la vie scolaire,
Les heureux bacheliers remettront vite les pieds sur terre,
Quand l’éducation nationale se moquera de leur diplôme,
En les laissant sans avenir comme de vulgaires mômes,
Quand le système qui dirige notre si belle société,
Laissera les plus méritants orphelins d’un beau métier.

L’école est aujourd’hui l’image d’un endroit peu fréquentable,
Que les « Dieux » de ce monde laissent devenir épouvantable,
Un contexte où l’homme enseigne avant tout l’art de la violence,
Un lieu devenue « culte » pour les incidents de la délinquance.

L’enseignement est un lent saignement,
Qui a su enterrer la vie paisible d’un enfant,
En ayant voulu faire de lui quelqu’un d’intelligent,
Avec du temps, de la persévérance et beaucoup d’argent ;
Oui puisqu’il faut avoir les moyens pour assurer son avenir,
Il faut même se ruiner sans être sur de ce que l’on va devenir.

La scolarité est un rassemblement de la mauvaise éducation,
Bâti par l’insécurité entrainant de malsaines fréquentations ;
A présent un professeur n’est peut être pas été assez formé,
Pour avoir suffisamment de mérite et de courage pour enseigner.

Ce lent saignement, c’est :
Le cri d’un enfant qui pleure de devoir aller en cours,
Et les coups et blessures sont surement mieux qu’un long discours...
7
7

Un petit mot pour l'auteur ? 10 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M.M.E.
M.M.E. · il y a
Tellement de réalités que j'en suis émue à en avoir les larmes aux yeux! C'est aussi magnifique que triste. Tu nous peint une histoire qui laisse à réfléchir sur beaucoup de choses. J'aime énormément. Etant encore sur les bancs de l'école j'ai malheureusement une vision de l'intérieur bien dur et peut être plus que ce si beau texte. Encore une jolie trouvaille.
Image de Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
Très bien décrit Mick ! Ce lent saignement n'est pas loin de devenir une grande hémorragie !!!
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
J'ai lu ton texte avec une grande avidité. Ce que tu écris est si empreint de vérités, de réalités. Tu pointes du doigt les grandes lacunes d'un système en défaillance depuis longtemps. Leurs différentes réformes n'ont fait qu'empirer les choses.
Je sais tout ce que tu dis. Mais tu toi tu l'as écrit. Et ce, avec beaucoup de clairvoyance et de talent.
Il sonne comme un pamphlet.
Si tu es d'accord, j'aimerai le partager sur un groupe IEF ... Il mérite d'être lu par toutes ces familles qui ont fait le choix d'instruire leurs enfants autrement tout en respectant leur personnalité et leurs sensibilités.
Une oeuvre contestataire qui dénonce, je ne peux qu'aimer.

Image de Mick
Mick · il y a
Lorsque j'ai posté ce texte, je n'ai pas pensé combien tu justement tu pouvais te sentir concernée par le sujet, donc je suis content que tu sois venu le lire. Je l'ai écrit il y a quelques années, je pense que si je l'avais écris maintenant, mes propos auraient été plus durs encore, tout en veillant à ne pas faire de généralités - bien qu'à mon sens, c'est difficile d'y voir du positif.
Bien sûr que tu peux partager ce texte, j'en serai très honoré - et n'hésite pas à m'en faire d'autres retours si jamais ;)

Image de Lielie Sellier
Lielie Sellier · il y a
Un texte comme une chronique sociale bien vraie pour décrire l'école, l'enseignement , du vécu
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
C'est vraiment noir comme ambiance. Je pense qu'il y a aussi du positif et qu'il ne faut pas tout mettre dans le même sac. Mais bon, c'est vous qui voyez. Bonne continuation.
Image de Mick
Mick · il y a
Merci pour votre lecture. Oui c'est noir, mais l'intention n'étais pas d émettre tout le monde dans le même sc. C'était un sentiment que j'ai écrit un peu sous le coup d'une "colère" spontanée, ça devait avoir un lien avec ce que j'avais vu aux infos (et ce texte à bien dix ans). Je persiste à penser comme ce texte mais fort heureusement, ce n'est pas systématique. Si je devais revoir ce texte, je ferai en sorte qu'on comprenne qu'il ne s'agit pas d'une généralité. Au plaisir.
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
OK' pas de soucis. Bonne journée.
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
C'est un texte très pessimiste que tu nous donne à lire. C'est une réalité hélas, mais il ne faut pas généraliser, il y a encore de bons professeurs qui font ce qu'ils peuvent pour aider les élèves. Malheureusement le système est mal fait et n'encourage pas ces professeurs-là. Bravo pour ton poème en tout cas !
Image de Mick
Mick · il y a
Disons que j'ai écrit ce texte il y a longtemps, dans un état d'esprit très négatif. Loin de moi l'idée de faire des généralités, j'ai voulu parler d'une tendance, de certaines situations courantes mais pas pour autant mettre tout le monde dans le même panier. Je crois avoir loupé le texte en ce sens, mais bon, mes poèmes sont vieux, on les excusera :P Merci pour ta lecture :)

Vous aimerez aussi !