1
min
Image de Luzoto

Luzoto

13 lectures

0

Ce matin, le vent s' est invité dans les feuillages.
Sous les caresses de ses doigts agiles,
les rameaux chantaient de leurs voix sages,
cordes des harpes fragiles.
Mais, quand la brise fut chassée,
zephyr dû se retirer,
et les grands arbres ne furent plus en fête,
ballottés, secoués, cassés,
tombés au champ d'honneur sans tête,
sous la lame d'une bise glacée.
Cimes tranchées puis parties en fumées,
pour chauffer ces hommes,
frigorifiés par les vents d'automne.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème