1
min

Le temps long du désert

Image de Amelb

Amelb

3 lectures

Elle était la perdue dans le désespoir,
le soleil avait tu toute forme de vie : pas un chameau,
pas un touareg, pas une âme errant à l'horizon
Ses rèves s effaçaient

Les arbres, aux branches fragilisées par leur nudité,
s'habituaient à régner en paix
L'essence de la mort l'emprisonnait
Il n'y avait pas de mirage à goûter, pas un brin d'herbe à croquer
juste des squelettes qui avaient perdu tout espoir apprenant malgré
tout à se conjuguer.

Seule dans la détresse, il ne restait plus que le luxe de dévorer du regard
celle qui venait la consumer.

Quand la folie arriva, le dernier jour arriva
Une goutte d'eau vint réveiller le sol endormi

Dieu avait choisi de l'épargner
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,