Image de Mathias Lopez

Mathias Lopez

10 lectures

1

Le temps est comme le vent,
Invisible, impalpable,
Une fuite en avant,
Un mince filet de sable.

Il descend rapidement,
Sur les parois de verre,
Comme les billes d'un roulement,
Cyclique et éphémère

Perdus dans ses rouages,
Nous sommes hypnotisés,
Par ces cycles sans âge,
Ce tic tac insensé.

Les aiguilles se croisent,
Dessinent des heures durant.
Les instants sur l'ardoise,
S'effacent pour les suivants.

On retient des images,
Les plus beaux souvenirs
Ne sont que des mirages,
Prêts à s'évanouir.

On se tourne vers l'avenir,
Qui nous semble sans trêve,
C'est à n'en plus finir,
De projets et de rêves.

Mais nous sommes au présent,
Dont il faut profiter,
Célébrer chaque instant,
Pour ne rien regretter.

Alors nous sommes libres,
De vivre et de briller,
De partir en roue libre,
Dans l'œil du sablier.

La vie est comme un souffle,
Elle ne dure qu'une journée,
Le marchand de sable siffle,
S'en va sans même se retourner.

Mathias Lopez - 12/08/2016

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,