Le sang d'une vie

il y a
1 min
11
lectures
0
Source de vie
Bonheur
Le bébé créer la maman

Je me referme comme une huître
Sur une perle en gestation
Je me pelotonne avec bonheur

Tout à coup
Sans le vouloir
On marine dans un marais d'angoisse
Jusqu'à cette nouvelle crève-coeur

Un voile de tristesse nous enveloppa
Espoir et déception
Vivre comme un cristal
Et s'en briser

Je suis un tombeau ambulant
La mort coule et coule encore entre mes jambes
La vie me fuit
Je me taris de larmes
Un torrent sans fin

Misérable et fragile
Impuissance accrochée à l'âme
Encore les doutes et l'espérance
Lent cheminement des jours
Les caractères profonds se révèlent
Et s'usent trop souvent comme les illusions

Même la splendeur de la nuit
N'arrive pas à m'apaiser
Peu m'importe
Je suis face à l'immensité

Espoir fou et désillusions
J'ai reconstruit  
Sur le deuil qui nous éprouve
Sur la peur

J'ai dû me parler
Pour renaître à notre fort désir
Après avoir laissé un peu de moi-même
À chacun de nos plaisirs

Espoir ou illusions folles
Sans s'annoncer
L'espoir renaît

Le désir nous habite toujours
Plus fort
Ne nous a jamais quitté
Et chante de nouveau

La vie reprend sa place
Le temps recommence à passer
Sans s'en apercevoir
Une journée après l'autre
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,