Le sang des papillons

il y a
1 min
146
lectures
29
Qualifié

Ecrire contre l'ennui quand les mots nous sourient. En compétition: "Le vent des aulnes" "Ballerine d'une seconde" "À voix percée" Appel à textes - roman en vers de SFFF - voir ci-dessous ... [+]

Image de Grand Prix - Été 2022
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Leurs regards luisent et clignotent dans la brume
Et leurs ailes portent de la rosée de lune
Des campanules bleues aux cloches plus communes,
Charmant la pauvre enfant qui se coud un costume,
Pour s'envoler avec les fées :
La tisseuse des matins gris
Et phalènes des Monts d'Arrée.

Le bruit court que les morts du chariot de l'Ankou
S'apitoient sur ces flancs peuplés de korrigans,
Que les pleurs fantômes de ces chagrins d'antan
Voyagent de mites en fleurs sous l'œil du loup,
L'enfant connaît cette rumeur,
Guette les hérauts d'outre-tombe,
Dont les lueurs ornent le noir.

Sur les monts irlandais, des monts de Cornouailles,
Les phalènes déchues côtoient le bleu silence
Qui règne dans les champs comme mille présences
Soupirées par l'enfant qui cueille, tisse, maille
Et coud des ailes à sa peau,
Ahurie par la mort des siens,
Pour échapper aux matins gris.

Pour suivre les spectres des morts et de l'Ankou.
Elle arrache et tranche les ailes des phalènes
Bleu-argent que le vent complice lui amène,
Inconsciente des cris étouffés du tabou :
Maudite avec les fées, l'enfant
Hante à jamais les flancs des monts,
Ailée du sang des papillons.
29

Un petit mot pour l'auteur ? 42 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Tess Benedict
Tess Benedict · il y a
Un beau poème qui transfigure l’innocente cruauté de l’enfance.
Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture, c'est exactement ce que j'a voulu représenter.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Un poème sous forme de légende celtique.
Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture.
Image de J.A. TROYA
J.A. TROYA · il y a
Un poème magique dans un monde de légendes, qui évoque une région dont je ne suis pas originaire mais qui a toujours été chère à mon cœur pour différentes raisons. Je passe d'ailleurs mes prochaines vacances à l'île de Groix :)
Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture, bonnes vacances!
Image de Emmanuelle Daché
Emmanuelle Daché · il y a
Magnifique.
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Comme l'aurait dit Icare, la cire c'est moins douloureux (une fois refroidie).
Mais qu'a-t-elle fait pour être ainsi condamnée à errer, Erra ?

Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture.
Elle est condamnée pour avoir déchiré les ailes des papillons afin de devenir une fée. C'est ce que sont les fées dans ce poème, des créatures maudites et errantes entre le monde des vivants et celui des morts.

Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Merci pour l'éclairage (qui, je l'espère ne sera pas fatal aux phalènes ). J'ai une faible connaissance de ces mythologies, mais j'aime lire les interprétations que vous en proposez.
Image de Erra
Erra · il y a
Il n'existe pas de tels mythes sur les fées, à ma connaissance, j'ai juste interprété d'une façon plus horrifique un passage d'un roman de George MacDonald, tout en y ajoutant une atmosphère bretonne.
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Je ne connais pas l’œuvre de MacDonald, mais les ambiances et les thèmes que je retrouve dans vos poèmes me rappelle parfois (souvenir lointain) le "Gaspard de la nuit", d'A. Bertrand.
Image de Erra
Erra · il y a
Je vous remercie pour le rapprochement, j'ai lu à l'instant quelques-uns des textes de ce recueil (comme ils sont très courts) et le hasard a voulu que le premier soit "Le Nain" qui évoque la capture d'un phalène.
Image de Pat Vermelho
Pat Vermelho · il y a
Je ne sais pas si ça se passe sur la landes irlandaise, ou dans les plaines bretonnes, mais l'atmosphère délétère et maléfique est bien rendue. A voté.
Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture.
Cela se déroule en Bretagne, j'ai placé "irlandais" pour évoquer assez maladroitement que les Monts d'Arrée rappellent les paysages d'Irlande (et de Galles).

Image de Pat Vermelho
Pat Vermelho · il y a
Pas de souci, c'est moi qui n'avait pas fait assez attention.
Image de Patricia Besson
Patricia Besson · il y a
Magnifique, j'aime beaucoup !! Les fées, les papillons, la vie est fait de doux et de cruel..bravo Erra
Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture.
Image de JAC B
JAC B · il y a
Un titre accrocheur pour ces vers libres qui riment et tissent une atmosphère mystérieuse. Entre le conte et le surnaturel, la poésie installe un personnage qui va au bout de son rêve. Beaucoup de charme à ce poème. Merci Erra.
Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture.
Ce n'est pas tant un rêve que du désespoir, la petite fille fait quelque chose de terrible par chagrin et finit maudite.

Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
ça égratigne un peu, ça murmure beaucoup et c'est beau ... j'ai adoré !
Image de Erra
Erra · il y a
Merci pour votre lecture.
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Superbe évocations d'une vie et une époque où les gens croyaient aux fées. Merci
Image de Erra
Erra · il y a
Merci à vous pour votre lecture.

Vous aimerez aussi !