Le sang des brumes

il y a
1 min
72
lectures
12
Qualifié
Image de Eté 2016
À vivre sous les feuilles rouges,
Le sommeil des autres, change de nom,
Au sang des brumes, L’encre se mire rouge,
Serre sur le cœur, les éclats des fanons.

J’habite des poches, pleines de bulles de savon,
Brouillant des sentiers, loin des parcs à ossements,
Les bouquets de paillettes magiques, s’en vont,
Touchent du doigt le ciel, clouent les éléments.

Loin de moi, les oiseaux foudroyés,
Boivent des absinthes de mémoire,
Miracle de naufrage, la bouée des noyés,
Dort sur les nuages, carrefour de l’écumoire.

J’habite le silence,
Couché sous les orages,
Dans la révolte, les bras balancent,
Une âme incomplète, transpirante de rage.

Sur les chairs décharnées de l’épaule,
Les couleurs tatouent les trémolos,
La neige tombe sur la mer des pôles,
Suit la mousse blanche, au fil de l’eau.

Enflammant la mémoire,
À force de vivre, sous les feuilles rouges,
Dans le sang, la brume se moire,
Le mirage s’écrit dans un sommeil rouge.

12

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !