LE PRINTEMPS DES POETES

il y a
1 min
13
lectures
4

Je suis un romantique, la Muse qui m’inspire, souvent je là désire mais elle cache son visage. Dans mes poèmes, je lui découvre pudiquement mon âme mais parfois ma sensualité prend le dessus  [+]

Des vagues écument les âmes,
Du feu de l'Enfer
Attisent la haine.

MAIS
Quand le poète paraît,
Du velours d’une chanson d’Amour,
Caresse une feuille esseulée
De la beauté du Paradis,
Cueille le rêve d’une pomme,
Alors le soleil s’éveille.

Des nuages gris se couvrent de deuil,
S'arment de froid,
D’un coeur glacé, de grêlons
giflent les cathédrales.

MAIS
Quand le poète descend dans la rue (1 )
Il fait de plus en plus beau nuit et jour (2)
Les fleurs couchées sur le tableau du Maître
Offrent leur beauté aux couleurs du printemps.

Ma Belle se cache, ferme les yeux
Oublie notre jardin
De mes vers givrés,
Ne peut se réchauffer

MAIS
Quand le poète paraît,
De son haleine,
De quelques mots bleus
Caresse son visage,
Elle dénude son coeur,
D’un cerisier en fleurs,
offre le printemps à mes lèvres endormies.
LUCIANO
(1) Charles Trenet
(2) Paul Eluard
4

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Luciano Scheer
Luciano Scheer · il y a
MERCI de vos messages...que serait la vie sans frimas et douceur !
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Un vent de printemps, quelques frimas et beaucoup de douceur !
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
MAGNIFIQUE

Vous aimerez aussi !