Le premier Homme

il y a
1 min
11
lectures
0

La poésie est partout. Elle ne dit pas. Elle signifie  [+]

C'est la terre qui refuse de mourir,
Quand de larges bouches s'ouvrent au soleil,
Pour rire et narguer un ciel,
Qui s'étouffe de poussière et d'ocre zahir

L'été en bastion,
Reine au milieu des saisons,
Commande aux cigales encore endormis,
De chanter au pied de son lit.

Alors les hommes percevant leurs cris,
S'amoncellent tout hardis,
Bienheureux ! Et dans dans les champs, et dans les nuits,
Comme des chasseurs fiévreux,
A la recherche de la Vie.

Harassés des vapeurs chaudes,
Ils tremperont leurs pieds,
Au ruisseau de l'exode,
Qui les conduira à Galatée.

Sous l'équipage immense des nuages,
Qui berce les monts et les vallées,
Ils nommeront comme père un olivier.

Et s'endormiront dans les âges,
Aux creux d'éternelles pensées,
Pour celui qui n'a jamais existé.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,