1
min

LE PONT

Image de Alain Adam

Alain Adam

244 lectures

34

Je suis allé deux ou trois fois à Mostar
Avec dans ma musette le Guide du Routard
Une ville marquée par les années de guerre
Où les antagonismes, encore, ici, prospèrent
Des éclats de balles constellent les perrons
Et parfois, aussi sur le toit des maisons
Sauf dans le centre ville, peut-être réparés
Dans les cœurs, pourtant, rien ne semble oublié
Et, pis encore, rien ne sera jamais pardonné
J'eus la chance de croiser des groupes folkloriques
Aux vêtement colorés et aux vives tuniques
Leurs visages souriants, la beauté de ces gens
Leur marche, scandée par le son de leurs chants
Rayonnaient avec en arrière-plan, le pont
Avec son joli dos voûté, dominant les maisons
Qui fut détruit et reconstruit, couleur ardoise
Et enjambe, toujours, la rivière aux eaux turquoises
Il semble être toujours le même, imposant
Et solide, effacées les taches de sang!
Il ne reste, rien, en apparence de sa destruction
La nature est prompte à cicatriser ses plaies
C'est cela, qui, justement, m'enchante et me plait
Mais les blessures du cœur sont, elles, plus tenaces
Et ne guérissent, jamais, avec le temps qui passe....
34

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
ce pont est le symbole de toutes les blessures
les bâtiments sont reconstruits
mais les âmes à jamais meurtries

·
Image de RAC
RAC · il y a
Un joli tableau...
·
Image de Maghi Lihor
Maghi Lihor · il y a
Très belle description de l'après querre, qui a laissé des traces bien visibles jusqu'à présent !
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
J'ai aussi visité la région et j'ai constaté que la guerre qui a laissé des traces se ressent partout. C'est bien dommage...
·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Certains ponts ne permettent pas de trouver l'aventure au royaume des fleurettes.
Je connais des cœurs venus de ces pays si beaux. J'ai peur qu'ils ne soient jamais réparés mais la poésie ne peut que les aider à passer d'autres ponts vers des lendemains qu'ils feront peut-être plus beaux.

·
Image de Sandra Dulier
Sandra Dulier · il y a
J'ai posé mes pas à Mostar un jour d'enfance. Quand, à l'adolescence, j'appris la guerre civile, j'eus beaucoup de chagrin. Je n'avais que 5 ans mais je me souviens du nom "Yougoslavie", un voyage incroyable avec tente et remaorque au temps de Tito, découverte itinérante le long de la nationale qui longe l'Adriatique. En vous lisant, je repense aux images vues à la TV dans mon entrée à la vie adulte quand Serbie, Kosovo et Bosnie était des fleurs de guerre et qu'un pont s'écroulait.
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Merci pour ce beau commentaire Sandra. Etes-vous d'origine bosniaque, sans indiscrétion. Personnellement c'est le pays des Balkans que je préfère, et de loin! Le pont de Mostar est porteur de tant de symboles! Et je trouve les gens très "ouverts"... A bientôt entre les lignes Alain
·
Image de Sandra Dulier
Sandra Dulier · il y a
Non, je suis belge. Enfant, j'ai voyagé durant un mois sur la côte Adriatique : Trogir, Split, Mostar, Dubrovnik, grottes de Postojna, chutes de Krka. De très beaux souvenirs.
·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
On sent parfaitement le voyageur attentif et concerné par tout ce qu'il découvre... Les blessures sur les murs et dans les coeurs des gens qu'il rencontre. J'aime beaucoup.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle poésie sur une époque de l'histoire qu'on aimerait oublier, Alain ! Mon vote ! Mon œuvre, “De l’autre côté de notre monde”, est en Finale pour la Matinale en cavale 2017. Une invitation à la lire et la soutenir si le cœur vous en dit ! Merci d’avance !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/de-l-autre-cote-de-notre-monde

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Il nous a beaucoup désespéré ce pont de Mostar maintenant reconstruit, et tout ce que symbolisait sa destruction à l’époque de la guerre. On dit toujours la der des der pour les guerres et elles n’ont pourtant pas de fin. Bel hommage et constat amer dans votre poème émouvant, Alain.
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Merci d'avoir passé le pont. Je pense avoir bien "restitué" mes sentiments d'alors, sinon bien tout au moins justement! Merci pour votre passage J'ai également une page Facebook sous ma vraie identité alain adam pour y accéder si le cœur vous en dt!
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Vous avez des homonymes sur FB, Alain. Êtes-vous l'Alain Adam qui écoute Brassens et demeure à St Germain en Laye ? Si oui je vous ajoute dans mes contacts bien sûr.
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
OUI ALAIN ADAM qui écoute Brassens et demeure à St Germain en Laye A bientôt sur FB! Bonne soirée
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Merci Je suis allé deux fois à Mostar et j'aime beaucoup l'atmosphère de cette ville sans préjuger des drames qui s'y sont produits. Il y avait un camping à l'ombre des oliviers tenu par un super type et de belles rencontres internationales inattendues . A la fin du deuxième séjour j'ai appris que le patron du camp était musulman ce que je n'avais pas remarqué. Un grand balèze plutôt blond pas un petit barbu en djellabah. Le monde est juste formidable Reflets et apparences! Fricadel superstar!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur