LE PLAISIR.

il y a
1 min
0
lecture
0
Le plaisir traverse largement mon corps,
Ça coule humide, de mon cou, ça descend dans mon dos, ça s'arrête à mes seins,
Il dort un instant dans mon abdomen, et il me serre la taille,
Et ça dégénère sur mes hanches pour saisir mes fesses rondes.
Puis il atteint mes longues jambes galbées,
Qui danse, saute et fait une danse nuptiale,
Splendide et aimant.
Pour toi, mon amoureux, ma peau a le goût de l'euphorie.
Puis il me porte et me pose sur son lit, me regarde et me couvre de ses draps.
Sa bouche amphibie remplit mon cou de salive, et ses mains de potier reconstruisent ma beauté,
Maintenant, il embrasse les os de mon visage, qui l'hypnotise, et il fixe son regard sur mes yeux,
Il caresse mes hanches et grimpe comme une épée, et il me méchant complètement.
Oh mon amour, tu me fais trembler !
Mes côtes bougent et il me prend par le bassin.
Ses baisers sont des flammes qui prononcent le mot plaisir,
Ce plaisir qui traverse mon corps, qui traverse mon âme...
Il goûte toute ma beauté étrange, et il renifle mon colibri mince,
Il se recroqueville dans mon ventre et s'endort,
Dans un instant d'amour suspendu.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !