Le passé

il y a
1 min
6
lectures
2
Dans le soir qui se meurt,
Je revois le passé,
Aux années de bonheur,
Qui se sont égrenées.

Un ciel gris, un ciel bleu,
Mélangeant les saisons,
Revivant les aveux,
Ne pas perdre raison.

Le long fil de la vie
Déroulé à ce jour,
Nous ouvre l'infini,
Et le temps se fait court.

Les rires et les pleurs,
Inévitable sort,
Mélangeant la chaleur,
En nous rendant plus fort.

La ronde des Enfants,
Innocente et pure.
Dans l'azur du Printemps,
Mais hélas, ne dure.

En gardant avec Nous
La dernière page,
Ne sachant quand et où,
Ira le mirage.

Mais les désillusions
Morcèlent le chemin,
Réveillant les pulsions,
Des malheurs de demain.

Avance du Passé,
Au Présent à venir,
Je ne peux me lasser,
Vivre mes souvenirs.

Ces souvenirs réels,
Qui nous forcent à franchir
L'arc-en-ciel irréel,
Juste avant de mourir.
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
j'aime beaucoup, fluide, pudique et si bien écrit.