Le passage

il y a
1 min
255
lectures
49
En compétition

Il n'y a de richesse que d'hommes et de femmes  [+]

Image de Été 2020

L’eau qui sommeille rêve d’océan
Et la vague s’éloigne
Emportant le ruisseau
Des pensées innocentes

L’homme fait femme
Quand réfléchit l’eau calme
À la source du miroir
Je plonge les mains

Vers ce rien que je possède
Dont je suis l’esclave
Solitude
Où je suis maître de l’espace

Dans ce désert
Mangé par le soleil et la lune
Le ciel terrifié
Étire sa chevelure de feu

Sur la masse immobile
Des jours calcinés
Noircis de fumée
Et le besoin de nuit

Sous ce ciel en larme
Qui absorbe le reflet
Écorché des âmes
Je volerai un morceau d’éclipse

49
49

Un petit mot pour l'auteur ? 67 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
S'approcher au plus prêt de l'être perdu ! très beau SSorlin...
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Il s'agit très certainement d'une errance dans les limbes de l'absence. Merci Zouzou bonne journée.
Image de jc jr
jc jr · il y a
Moi aussi je m'y connais peu en poème, mais la lecture du votre déroule ses harmoniques et sa légèreté en parlant de choses intenses. j'ai aimé.
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Le poème est un écran de fumée qui permet toutes les libertés. Merci jcjr
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Aux trois premières et à la dernière ligne que j'aime beaucoup, bonne journée
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Merci Jeanne,
Pour ce ressenti. Bonne journée

Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
un texte ciselé au tranchant d'un rémouleur philosophe qui a la tête enraciné dans les étoiles
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Merci Patrick,
Je dirais une errance dans le désert des sens.

Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Je regarde rarement les poèmes, faute de connaissance des règles. Cependant, même si je n'en puis appréhender la forme, les mots, leur harmonie, leurs sous-entendus me parlent et me touchent. Mon soutien.
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Rassurez-vous Mireille la poésie libre n'a pas de règles. Elle divague au gré de vos envies. Merci d'apprécier le texte 🙏
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mon soutien pour cette poésie originale, fluide et imagée, Saint Sorlin ! Une invitation à accueillir “l’Exilé” qui est également en lice pour le Grand Prix Été 2020. Merci d’avance ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lexile-1
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Merci Keith et bonne soirée
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Je suis envoûté, happé par votre poésie. Sublime.
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Toujours un plaisir de vous captiver Félix. Merci pour votre soutien inconditionnel et enthousiaste 😊
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci à vous Saint Sorlin.
Image de Sophie Copinne
Sophie Copinne · il y a
Ça s'écoule tout en douceur et la dernière strophe est superbe.
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Bonsoir Sophie, merci d'aimer le rythme du texte et de le soutenir. Bonne soirée
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Comme d'habitude je ne comprends pas tout mais, comme d'habitude, je suis fascinée par la beauté étrange de votre texte.
J'aime infiniment :)

Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Bonsoir Sakima, les images interpellent le lecteur qui les rend vivantes et leurs donne tout sont sens. Très Bonne soirée
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Douceur des mots...
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Bonsoir Tnomreg Germont
La douceur des mots ne cache pas la douleur de l'absence. Merci à vous

Vous aimerez aussi !