Le papillon et l'abeille

il y a
1 min
976
lectures
161
Qualifié

Je n'ai qu'un cri : des fables, encore des fables  [+]

Image de Printemps 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Certain papillon conseillait
Une abeille ardente à la tâche.
Il lui déclarait à peu près :
« Ma commère, soufflez ! Mon Dieu, faites relâche
Ou vous tombez demain malade !
Vous foncez, là, tête baissée,
Essoufflée dans les fleurs, dans la ruche épuisée...
Que vous semble de vous détendre en promenade ?
Je pourrais vous accompagner. »
L'abeille n'avait pas le temps.
« Quelques minutes seulement,
Insista Monsieur Papillon, quelques instants :
Je puis vous emmener dans un joli endroit. »
L'autre ne voulait pas.
« Or çà, mais savez-vous, dit le lépidoptère,
Que vous mourrez
De ne jamais vous reposer ?
Il n'est dans aucun caractère
De pouvoir autant besogner !
— Mourir, moi ? dit l'abeille
En voletant vers quelque fleur,
Moi, mourir de labeur ?
De manque de sommeil ?
Que vous me faites rire ! Et quand, s'il vous plaît, quand
Pourrais-je décéder
Dans une vie si occupée ?
Je n'en ai certes pas le temps,
Monsieur ! Allez,
La mort patientera
Que ça lui plaise bien ou pas ! »

Nous autres, gens de sens, ne nous moquons pas trop :
Combien de travailleurs, pareils
À cette abeille
S'épuisent, parmi nous, sans prendre de repos !

161

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !