Le mépris

il y a
1 min
35
lectures
3

Vers l’âge de cinquante-six ans, ma plume trépigna d’impatience,elle désirait voir si nous deux, après entente et plus,enfanteraient en direct et en toutes circonstances un complément. Je la  [+]

Le mépris est un dard
Perfide et insidieux
Sous divers étendards
Il s’avère odieux

Un regard méprisant
Enfonce en un instant
Un poison malfaisant
Il assassine tant

Par des yeux orientés
Vers le rabaissement
De l’humaine entité
Que par des sentiments

Qui vont jeter autrui
Au rang des abrutis
Sans fracas et sans bruit
L’esprit anéanti

La bouche dédaigneuse
Au sourire chameau
Rend l’âme acrimonieuse
Et est source de maux

Qui vont las envahir
Le cœur de la victime
La haine va trahir
Une affection intime

Le silence résonne
Dans une âme échaudée
Le mutisme emprisonne
Une œuvre dénudée

De toute prétention
L’écrivain ou poète
Pleure sa condition
Sa muse est désuète

Tant et tant de mépris
Suinte de maints visages
Rendant noir tant d’esprits
L’Ombre le dévisage
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,