Le Jour sur la Nuit

il y a
1 min
23
lectures
0

J'aime défier les mots  [+]

La Nuit déserte le Jour et s'enfonce dans les méandres de l'horizon.

La lumière rattrape l'obscurité. Plus aucun espace ne les sépare. Apparaît la lueur attendue depuis la Nuit des temps. L'éclair culmine et laisse l'Atmos faire. Un tourbillon d'orage et désespoir s'entremêle.

Le Jour foudroyé, touché par mille et une fusions est complètement à l'ouest faisant place au cercle des étoiles disparues, la Nuit Noire.

La ligne de Kármán enlace les deux astres. Dans une turbulente explosion se forme la rotation.

L'orbite stellaire nyctalope épie la chaude nuit nycthémère. En un flash les vents d'Hélium s'évadent discrètement, se fraient un chemin nageant dans l'air liquide.

Le Jour moite la Nuit nue et entreprend un soliculus fougueux formant un énorme trou noir troublant.

La Nuit s'écoule goutte à goutte sur le Jour. Le miracle s'est accompli.

Demain la terre en chlore sera en cloques. Le raz de marée débordera de la Lune. Les photosynthèses nous dévoileront la naissance de la rayonnante Céleste qui ne cessera de s'éclipser.


Le Jour sur la Nuit c'est la Nuit sur le Jour.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !