163 lectures

111

Qualifié

Ceci est un poème dédié à nos vétérans et à ceux qui ne sont plus là


Sous la voûte céleste
Vient souffler la brise du matin
Sur le champ de bataille sacré
Là où poussent les fleurs du fortin

Voici le jardin de Verdun
Voici le jardin de Verdun
Voici le sanctuaire du soldat
Voici le sanctuaire du soldat

Sous le chemin tracé par les azimées
On retrouve encore les cartouches usées
De par ailleurs, on renifle le parfum du bouton d’or
Avec celle de la poudre dans le décor

Dans un cratère, le fils d’un obus
Pousse au centre, un olivier
De ses branches, coule en continu
La rivière pure de la paix achevée
Mais sous ses racines reposeront toujours
Les tombes de ceux qui ne voient plus le jour

Voici le jardin de Verdun
Voici le jardin de Verdun
Voici le sanctuaire du soldat
Voici le sanctuaire du soldat

Un canon démoli se tient sur une colline
Tout autour se tiennent ses gardiens
Les coquelicots rouges observent son déclin
Jusqu’à ce qu’il ne soit que poussière et ruine
Et quand disparaîtra la bouche de feu
Pénélope, assise près des coquelicots, chantera son vœu
Mais quand la prochaine bouche de feu
Sera abandonnée sur le lieu
Elle replantera les coquelicots
Et elle chantera de nouveau

Voici le jardin de Verdun
Voici le jardin de Verdun
Voici le sanctuaire du soldat
Voici le sanctuaire du soldat

Voici où la paix marie la guerre
Voici où la fleur épouse le fer
Voici où le vétéran vient se réfugier
Voici où il retrouve ses camarades tombés
Il pleure, il rit, il raconte, il se souvient
Il respire le parfum du lys et de la rose
Il marche ensuite sur les ruines du fort ancien
Là où il se repose
Enfin

Le soleil alors disparaît sous la voûte céleste
La nuit apporte les étoiles, mais non le noir
Car les jardins fleurissent quand il y a de la mémoire
Et les fleurs pousseront et danseront toujours
Sur le champ de bataille sacré

Voici le jardin de Verdun
Voici le jardin de Verdun
Voici le sanctuaire du soldat
Voici le sanctuaire du soldat
Voici le havre divin
Du calme éternel

PRIX

Image de Hiver 2020
111

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un grand souffle de paix au champ de l'horreur.
Image de Patrick Desjardins
Patrick Desjardins · il y a
Merci
Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
tant de vies dans ce bourbier. L'horreur de la guerre, jamais pour ceux qui la décide,
Image de Patrick Desjardins
Patrick Desjardins · il y a
en effet. Merci pour votre soutien
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un thème qui m'est cher, sur lequel j'ai beaucoup écrit, et écris encore. Tout mon soutien pour ce texte très éloquent *****
Image de Patrick Desjardins
Patrick Desjardins · il y a
merci :)
Image de De margotin
De margotin · il y a
Très musical J'ai aimé

Bonjour et Bonne année 2020

Pensez à cliquer sur ce lien pour voter mon histoire. Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

Merci beaucoup

Image de JACB
JACB · il y a
C'est plus qu'un poème, une chanson. Etant allée à Verdun j'y retrouve bien l'atmosphère que vous avez su lui donner. Respect et cicatrices mais aussi la paix.*****
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Bel hommage sur un thème qui m'est cher
Image de Patrick Desjardins
Patrick Desjardins · il y a
merci
Image de France Passy
France Passy · il y a
Merci.
Image de Patrick Desjardins
Patrick Desjardins · il y a
de rien :)
Image de J. Chablik
J. Chablik · il y a
Hommage nécessaire...
Image de Randolph
Randolph · il y a
Un hommage fort et bien écrit.
Image de Marc Cambon
Marc Cambon · il y a
Des vers d'un moment de mémoire, de vie.

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème