Le crapaud et la libellule

il y a
1 min
289
lectures
54
Qualifié

- C'était la ruée vers l'or, le grand rush des arrivées de diligences, les duels de rapidité et d'avidité étaient monnaie courante  [+]

Image de Automne 2020
C’est assis sur l’herbe, qu’un crapaud s’adonne à son sport favori : le yoga.
Ses jambes repliées, il semble méditer les bras tendus, les yeux à peine clos.
Il écoute le murmure des roseaux les pieds dans l’eau, appuyée par le souffle du vent, qui lui chuchote des encouragements.
Leurs têtes à balais tremblotent, elles se penchent, leurs feuilles étroites et élancées se balancent en rythme.

Après avoir passé l’hiver sous un tas de bois. Il reste figé, camouflé, pareil à une pierre anguleuse.
Il en a profité pour embrasser une mouche égarée et s’est rendormi, l’iris en veille.
Les roseaux ont repris leurs psaumes, leurs corps filiformes semblent danser autour d’une gorgebleue à miroir, le bec dans la vase.
Un couple de libellules s’offre en spectacle dans les airs, laissant sur l’eau le fruit de leurs ébats.
54

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mickaël Gasnier
Mickaël Gasnier · il y a
Ben zut !
Comme tout le monde vous avez perdu vos commentaires et notamment le mien qui devait être pertinent ;-)
5 Un jour je m'essaierai aux vers libres.
À bientôt Thara sur nos lignes, si le coeur vous en dit.

Image de Thara
Thara · il y a
La machine Picasso en a fait des confettis...

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Le contrat

Thara

— L'impact des gouttes sur le métal de l'évier, glisse lentement, c'est sûr cela me fait penser à vous !
— Je ne comprends pas, madame Causson.
— Il n'y a rien à comprendre, monsieu... [+]