1
min

Le corbeau et le moineau

Image de Pierre Lieutaud

Pierre Lieutaud

51 lectures

16

Un petit oiseau est passé,
l’air affairé,
Il avait rendez vous
à 16 heures précises
sur un arbre à cerises,
Interdit d’en gouter,
avec l’oiseau au noir jabot
et aux pattes griffues
maitre du monde volatile
en son palais de feuilles et de zéphyrs.

Petit oiseau, tu n’es pas sage,
tu chantes le soir après 10 heures,
tu fais tes besoins en plein air,
ton bec malmène les écorces,
tu t’ébroues dans l’eau croupie,
tu picores n’importe quoi,
des sandwich ou des vermisseaux,
et pour un moineau de passage,
tu comprendras que ça fait trop.

Oui, sire corbeau
mais j’implore de votre noirceur
qui vous sied si bien,
quel honneur,
qu’elle me veuille bien donner
un petit pardon de passage
un rien du tout de voisinage
un droit de picorer
où bon me semble
sans vous gêner
pour me nourrir
pour ne pas dépérir
rester le petit volatile
qui ne vous fait nul ombrage
comment pourrais-je
avec ma taille,
qui ne prend place de personne
et respecte les grands oiseaux
surtout si ils sont corbeaux.
Loin de moi charognes et charpies
mets délicieux pour vos envies
je me contenterai de peu
et vous fermerez les yeux.
J’abrège votre splendeur
allez, allez, un peu de cœur
que de temps perdu
pour un oiseau microbe
un cousin du colibris
voyez donc si c’est petit.

A force de manger n’importe quoi
le corbeau avait des aigreurs d’estomac
qui lui tourneboulaient la cervelle.
Mais qui était ce microbe,
campé sur un rameau,
le regard implorant
devant lui, la splendeur

Vas, petit rien du tout
tu ne changeras rien
à la couleur du ciel
à la brise qui passe
et à mon grand pouvoir
mais jamais ne recommence...
Quoi il ne savait plus
les aigreurs empiraient,
le cerveau n’était plus
le moineau ne se le fit
deux fois pas dire
et dégusta illico
la cerise promise au corbeau.

Nom de Dieu, de Zeus,
de Mercure, de Poséidon,
mais où donc est passée ma cerise
s’écria le corbeau.

Sire, c’est un petit oiseau
un rien du tout, un moineau,
qui s’en gava en nous disant:
j’ai l’accord du président
vous savez, votre splendeur
qui festoie sur les hauteurs.
il mange trop je vous le dis,
et moi je m’en vais les amis
regagner l’arbre favori
où je vivrai comme toujours
bien le bonjour, bien le bonjour

16

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un conte bien construit, charmant, prenant et fascinant ! Mon vote ! Une invitation à lire “Mon Amour” qui est en FINALE pour le Prix Saint-Valentin 2018. Merci d’avance et bonne soirée!
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mon-amour-36

·
Image de Afa
Afa · il y a
Diantre, mais vous savez tout
De ces agiles voltigeurs !
Et quel art pour les mettre en scène !
Mon vote.
- surtout s'ils -

·
Image de Jojo
Jojo · il y a
wouah !!! superbe
·
Image de LaNif
LaNif · il y a
Ah, c'est plein de charme !
·
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Merci
·
Image de Duje
Duje · il y a
Superbe et oh combien fourni ce conte reconduit en une manière moderne . Je suis conquis , mérite une audience plus dense . Est-ce passé via She ?
·
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Merci. Non sélectionné par le comité de lecture. Bof....
·
Image de Duje
Duje · il y a
Et pourtant , selon moi ça le mérite . Peut-être que parfois She préfère les navets aux oiseaux ?
·
Image de Louisa
Louisa · il y a
Malin le petit oiseau, tant pis pour le corbeau. Le petit oiseau a gagné en se faisant plus petit encore.
·
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Merci
·
Image de Rio
Rio · il y a
Joli . Merci
·
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Merci
·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
un hommage à l'impertinence
·
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Merci. Trop de caresses dans le sens du poil, alors j'ai demandé a un petit moineau de faire un peu de ménage.
·
Image de Jacques Dejean
Jacques Dejean · il y a
Bien troussé. La Fontaine aurait pu en être jaloux.
·
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Merci. il ne faut jamais dire : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau....
·