Le cerveau

il y a
1 min
8
lectures
0

Conteurs à ses heures perdues, adepte du calme et des moments intimistes de l'âme, praticien des pensées vagabondes. NB: Après lecture n'hésitez pas à jeter un œil sur les explications en  [+]

Dans l'antichambre de l'esprit, happé dans son placard
Qui m'étouffe et me serre comme un sombre entonnoir
Les murs se rapprochent et m'oppressent, il fait noir!

Horloge détraquée, pantins massacrés, lampes cassés
Dehors, entre ces quatre murs au fin fond de l'obscurité,
Dans la lumière qui halète, le noir se repaît avec avidité

Tout est en désordre dans cette pièce qu'on éviscère,
Une cacophonie de pénombre et de formes irrégulières,
Par les lattes s'écharpent l'ombre de bizarreries singulières,
Qui montent au sommet qui est présent à l'envers.

On secoue les synapses et dérange le château,
Le temps, l'identité, les souvenirs, au primo,
Comme la pensée, dans le noir ces ombres s'effacent
Maladie mental, psychoses et troubles me cassent
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !