Le bon combat

il y a
1 min
609
lectures
15
Qualifié
Dans le placard
De ma rage implacable
Ma tête cogne dure

Je suis une matière-ombre
Je suis un vide-ordure
Je suis un chant sans nombre

Qu’on me rejoigne !
Même s’il manque de la place
Parce que je ne déçois pas
Parce que je ne promets pas
Parce que j’ai de l’audace

Qu’on me donne une arme
Et c’en sera fini
Des vérités apocryphes
Et c’en sera fini
Du sourire des riches

Aux anges nucléaires !
Aux fiers combattants
Vêtus de soies si fines
Avec leurs visages d’enfants !
Aux filles des origines !

Voici enfin le temps
De déchaîner la haine
Qui hantait votre vie
Contre vos pauvres maris
Et leurs manies obscènes

Qu’il n’en reste qu’une
Pour que dans sa pupille
Planète noire, se reflète
Son corps de fille,
Tandis qu’une lumière étrange
Tourne dans le bois de son iris,
Accomplissant révolution
Sur révolution.

15
15

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !