Larmes à feu

il y a
1 min
522
lectures
141
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Il n’est pas nécessaire que l’amour soit bien grand pour que le chagrin d’amour soit dévastateur. « Larmes à feu », grâce à sa

Lire la suite
Il y a l'impact d'une balle au creux de mon ventre
Le goût de la poudre, les tripes qui saignent,
Une balle invisible et d'argent
Là où tu as caressé ton corps sur le mien
J'ai le goût de ta peau, ton odeur qui flotte encore
La forme de ton torse, je n'avais jamais connu,
Un torse inédit, de ton corps long et de l'étreinte forte
d'un trapèze mince et fort, large et fin
Ton corps parfait tendu
Et la voix qui soupire murmure soupire encore
L'argent de tes mèches blanches et la mousse de tes yeux
Tu me dis que ce n'est pas un chagrin d'amour
Que je te connais peu
Je te dis
C'est juste une balle au creux de mon ventre
La béance du manque
De tes doigts longs, de ta peau brune
Tu entrecroisais ma main à la tienne
Et m'embrassais de ta bouche charnue
J'ai juste le goût de la poudre qui recouvre
Le goût de ta peau
Et ton odeur qui flotte encore
Là où tu as dormi
Tu n'as plus voulu et je reste là
Inutile
Béante
L'impact de la balle au cœur au ventre
Ta voix modulée grave qui chante dans ma mémoire
Je dis que tout va bien
Parce que ce n'est pas un chagrin d'amour
Que je te connais peu
C'est juste l'impact d'une balle au creux de mon corps
Les tripes qui saignent, le goût de la poudre
Une balle invisible et d'argent
Mais ce n'est pas
Un chagrin d'amour
On se connaît peu
Pourquoi alors
Ton odeur
Flotte-t-elle
Encore
Là où tu as dormi ?
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Il n’est pas nécessaire que l’amour soit bien grand pour que le chagrin d’amour soit dévastateur. « Larmes à feu », grâce à sa

Lire la suite
141

Un petit mot pour l'auteur ? 27 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Une balle, une cicatrice.
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
La puissance de l'amour puis le désespoir ressenti comme une balle au creux du ventre.
Image de CATHERINE NUGNES
CATHERINE NUGNES · il y a
bonne finale
Image de A. Sgann
A. Sgann · il y a
Bonne finale !
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Magnifique ode à un chagrin d'amour
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Comme on l’entend bien cette absence qui « poigne » le ventre !
Image de Frédéric Gérard
Frédéric Gérard · il y a
Bonne finale
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
J'aime aussi le dessin asymétrique qui joue avec l'espace de votre page, ici, C'est comme un dessin du bout des doigts sur une peau, une sorte de tatouage poétique. Merci
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Mon soutien renouvelé pour ces larmes à feu...
Image de Nadege Del
Nadege Del · il y a
Très beau, ces répétitions qui installent la tristesse. Mes voix

Vous aimerez aussi !