Elle est si douce et si légère
Pourtant si forte, et tellement fine
Comme un soleil en plein hiver
Quand je la vois je m'illumine

Elle a un sourire délivrant
Timide, apposé sur ses lèvres
Elle a ce regard enivrant
Qui se saisit de tout mon être

Quand elle me parle je voyage
En silence, j'écoute et je chavire
Sur ses traces, dans ses sillages
Je retiens son parfum que je respire

De son amour tendre je chantonne
A ce noir jais, en guise de couronne
De ses pensées humides je frissonne
C’est à sa peau que je m’abandonne

Elle n'est plus mienne, libre comme vent
Elle est partie souffler ailleurs
Son souvenir en moi demeure ardent
Toujours je la retiendrai dans mon coeur
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !