Laisser partir

il y a
1 min
9
lectures
1

Peu à peu, mes traversées deviennent des images, des paroles, des sons, des couleurs, des saveurs, des fragrances ; je poursuis le travail, cherche l'émerveillement, construis des échafaudages  [+]

Cette mort que j’ai souhaitée
La vivre encore
Dire cette tristesse sans fin
Pleurer son parfum
J’ai beau vouloir
J’ai beau tenter
Je suis piégée
Je veux te laisser partir
Mélancolie
Qui me dévore
Dont je m’inquiète
Que je décore
Qui me guette
C’est fini
Je vais jouir de ma vie
Et te regarder passer
Sans regrets et remords
Et tant pis si le rouge sang lui aussi se perd
Son arôme puissant me prend et m’oscille
En vie
Je veux danser ma liberté
Balader mes utopies
Je vais chanter les nuages
Sourire à la page et laisser parler les vers avides
Il est temps
C’est un vent
Une caresse de confiance
Un élan
Tu n’es plus litanie
Qui me dévore
Dont je m’inquiète
Que je décore
Qui me guette
Je reprends ma vie
Je la retrouve et l’enlace cent mercis
Et quelle grâce
Je me sens gourmande légère vivante
Si vibrante
Bouleversements
Comme une enfant retrouver l’innocence
Et sourire
Je sors de mon nid douillet et désuet
Naturelle je m’élance
Paysages immenses
Et passages intenses
Un royaume se découvre et je suis nue.

1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,