l'Afrique qui meurt

il y a
1 min
7
lectures
1

Et donc... Pour parler sans être interrompu, il faut tout simplement écrire. Écrire et surtout écrire sa force pour que la lumière soit ! Un jeune auteur suis-je, Écrivain poète, nouvelliste  [+]

L'Afrique qui meurt !
.
Qui se peut vivant, de cette belle carte noire,
Qui se peut marchant dans un désert vide, dans un couloir
Où la sécheresse rime en plein jour,
Où des jeunes gens chantonnent l'hyme du chômage debout,
Comme d'un haut-parleur de naïveté,
sortent des cries qui répandent la douleurs des opprimés.
Non loin sous un mont abandonné, errait encore un bébé.
Un néné tout beau dans les buissons ou sur un tas d'ordures,
Dévoré par des moustiques jusqu'à la bordure,
Du sang, dans d'autres vons où souffrent-ils du racisme,
Eux, ces jeunes gens ignorant l'éponyme,
De nature calmes, crédibles, forts dans l'occultisme,
D'une source qui n'a guère pu sauver des pouces de la misère,
Ils n'ont que d'yeux pour la mer,
Afin de nager, de souffrir, de mourir pour rejoindre l'enfer,
Là où l'inconscience prône dans l'hiver,
Un jeune africain doit se réveiller d'abord pour lui-même,
Pour ses proches,
Oublier les perversitées éphémères,
Grandir en âme pour ne pas avoir un cou sous le genou et courir en âme.
--------------------------
charbelsonou@gmail.com
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !