La ville qui ne dort jamais

il y a
1 min
251
lectures
27
Finaliste
Sélection Public
Recommandé

Belge.Passionnée de littérature.Écrivaine depuis toute petite.Ado.Hockey  [+]

Image de 2014

Thème

Image de Poèmes
"La ville qui ne dort jamais"
Voilà une phrase qui symbolise bien cette ville,
Ville de rêves, d'exploits ou encore de souhaits,
Perpétuellement emplie d'une animation fébrile.
Nid d'aventures incroyables et de possibilités infinies,
Elle nous charme, nous transcende et nous marque à vie.
Autrefois symbole d'espérance,maintenant de l'impossible,
Elle est devenue plus que culte,
Sa renommée, elle, est indescriptible.

Que l'on soit marqué par les hautes tours d'ivoire,
Les musées, les taxis ou même la culture,
On ne peut s'empêcher d'y vivre des tas d'aventures,
En se disant sans cesse qu'il y a encore des tas de choses à voir.

Témoin de faits qui ont marqué l'histoire,
Des faits irréels, presque impossibles à croire.
Considérée pour beaucoup comme pétillante de vie,
Elle nous capte, nous emporte dans un tourbillon sans fin.
Tourbillon d’événements, de rêves, mais surtout de folie,
Qui nous marque l'esprit et le cœur nous tient.
Emportés par cette vague infernale,
On ne peut s'empêcher alors de vivre à fond de balle.
On en oublie tout sens de mesure,
Le plus important, c'est de partir à l'aventure.

On découvre des choses nouvelles,
Parfois mystérieuses ou carrément irréelles.
On y croit pas, on regarde deux fois,
Puis on se surprend à aimer ça.
Cette douce folie, ce dépaysement,
On y prend goût finalement.
Et au moment où on trouve ça normal, presque surfait,
On se sent presque un vrai New-yorkais.

New York c'est une jungle sans fin,
A chacun de trouver son chemin.
New York c'est plus qu'une ville, c'est une véritable culture,
Quand on y va c'est pas qu'un voyage c'est une vraie aventure.

Recommandé
27
27

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Bonjour à vous,
C'est avec beaucoup de retard que je découvre votre poème sur les bons et mauvais cotés de cette ville atypique. Aujourd'hui je vous invite à découvrir le mien "A l'air du temps" en finale du grand prix été poésie 2017. Bonne soirée.

Vous aimerez aussi !