1
min

La Source

Image de Romain L

Romain L

24 lectures

2

Il est un lieu où je peux de temps en temps
Me reposer et tempérer la cadence de ma course ;
Le seul où je trouve remède pour l’être inconstant
Dont la soif en moi réclame qu’il se ressource.

Je me plais à l’imaginer sous les rayons de la lune éclairé.
De ses reflets nacrés ressort l’aspect d’un métal,
Dans un paysage nocturne dont les sons éthérés,
La brise légère qui chuchote parmi les arbres, me remplissent et me régalent.

Sa surface ondulante reflète la belle ondoyante ;
Son corps noir, dans ma tête fumante,
Injecte des vertus qui m’apaisent
Et effacent les souillures d’une vilaine glaise.

Dans cette délicate brume,
À loisir je trempe ma plume
Pour décrire avec la légèreté des nuages
Ce que j’aime faire et qui me soulage.

Je dissèque de mon cœur les plus fins rouages ;
J’extrais jusqu’aux plus puérils outrages
Qui m’ont causé, durant le jour, bien des soucis
Puis je les jette et les noie dans ce gouffre noirci.

Je purifie mon âme de la pire vilenie
Je n’ai aucune raison d’être à leur place puni :
Ces violents censeurs, infirmes de conscience
Qui boivent et s’enivrent de concupiscence,

Me font la morale d’être trop délicat, dubitatif.
Mais mieux vaut sonder, articuler les choses
Et ainsi raisonner sur leurs causes
Plutôt que bêtement servir d’objet décoratif.

Et je les retrouve, le lendemain, l’œil plaintif,
La griffe acérée, serrant leurs tubes de poison
Dont ils tirent les bouffées d’un geste hâtif
Qui les enferme un peu plus dans leur morne prison.

De pouvoir m’évader librement, que je suis heureux !
Parcourant les mers, les montagnes, les cieux
Et parfois quelque paysage un peu brumeux
Mais toujours beau et coloré, de mon esprit malicieux.

Je n’ai que cela et c’est la plus belle chose au monde :
Pouvoir, à loisir, évoluer à mon gré sur l’onde
Issue de ma volonté propre et mue par cette dernière.
Je ne dois rien à des artifices, et redresse la tête, fier.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Quelle beauté ce poème ! Quel pouvoir a le poète !
·
Image de Romain L
Romain L · il y a
Merci beaucoup Patricia !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

L’impact des gouttes sur le métal froid faisait frémir Natacha. Elle avait diablement envie de se pourlécher les doigts tant elle était affamée. Elle enfonçait d’un geste svelte et assuré ...