La soirée alcoolisée

il y a
1 min
17
lectures
0
J'ai fini le dernier verre,
Oh lala ! Pourquoi je ne sens plus la terre ?
Et voilà que mes habits se desserre,
Dommage que je ne puisse pas voir clair.
Quel verre maléfique,
Cette soirée semble quand même magnifique,
Ces frissons accompagnés de touché mystique,
Oh ! Ća commence à être ludique.
Stupide verre farceur,
Me faisant sentir plus chaleureuse,
Devant cet corps charmeur,
Avec ses mains baladeuses.
Ce verre est très sournois,
Il a fait de mon être la parfaite proie,
De ce désir charnel et aussi maladroit,
Qui me plonge petit à petit dans le désarroi.
Hé ! Verre malin,
Pourquoi m'avoir livré à ce corps mésqui ?
Qui s'amuse à chatouiller mon précieux jardin,
Qui je dois avouer me fait trop de bien.
Cher verre alcoolisé,
Je sens le réel plaisir m'inonder,
Suivi de ce liquide en moi qui ruisselle,
Suis-je enfin au septième ciel ?
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,