LA PUTE DE LA MORT

il y a
1 min
2
lectures
0
J'ai cherché la putain de la mort ;
Elle était cachée dans le marais de la mélancolie,
Et j'ai dit : - « Mort, - pourquoi je me fais ça » ?
Et elle a répondu :
- « Vous devez copuler avec ton ombre,
Pour que vous sortiez victorieux du piège, sans corps, sans temps, sans vide, sans âme. »
La mort est plate et crue comme une hache ;
Elle joue la ruse et vous harcelez,
Elle est confondue en qua vous deviendrez plus tard.
Dansez, criez, taisez-vous, chantez, cherchez !
Où perd-Elle sa peau ?
Où porte-t-elle le poids de ses questions ?
Cela vous fait saigner par la tête !
Elle n'a plus le temps : elle meurt puis se relève.
Qu'est-ce que elle a bien fait ?
Parce que vous n'avez pas à comprendre la mort, vous devez l'aimer,
Bien que sa rage ne s'épuise jamais.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !