La pluie de lumière

il y a
1 min
2305
lectures
2

Moi c'est Guillaume et j'ai 20 ans ! J'écris parce que l'homme et la nature de part leurs complexités me passionnent, c'est à travers mes poèmes que je tente modestement de dépeindre la vie  [+]

Image de 2014

Thème

Image de Parasol
Des rayons du ciel
tombent sur le parasol
se changeant en miel.

2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chloé
Chloé · il y a
C'est très joli
Je suis nouvelle dans cette communauté et j'aimerais bien que tu lises mon petit texte. Ton avis m'intéresse et je suis ouverte à toutes les critiques. Si mon écrit te plais, n'hésite pas à voter. Merci d'avance ;) http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-nouveau-presque-parfait

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
1. LE METRE

1.1. Le compte syllabique
Vers 12 : "La roue tour-N'EN rond, / (...)"
Le "e" de "tournE" est élidé par celui de "En" (Le "e" s'élide [devient muet] devant une voyelle) ; le vers est hendécasyllabe.

1.2. Le "e" de fin de syllabe accentuée
La syllabe de fin d'hémistiche est accentuée car précédant la césure ; une finale en "e" (EU) s'y trouve ridicule (effet comique) :
Vers 11 : "Le bouddhisme ga-GEU : / (...)"
Vers 14 : "La course au voya-GEU : / (...)"
Je ne crois pas, cependant, qu'elle constitue une irrégularité.
Rappel : Dans les 2 cas, le "e" ne s'élide pas car une consonne entame le 2nd hémistiche.

1.3. La prononciation des diphtongues (voyelles - et problème - complexes) en 1 phonème (synérèse, comme ici) ou 2 (diérèse).
Les mots qui en contiennent : DIAmantés - abjecTION - injuRIEUX.
Je vous renvoie vers Maistre Jean (Jean Calbrix) et Alexandre (Le Grand), authentiques spécialistes ès prosodie
(et sans doute aussi les 2 meilleurs sonnettistes du site). Vous seriez bien avisé de prendre leurs 2 avis.

2. LES RIMES

2.1. Schéma : AABB ABAB CCD EED
Le schéma du 1er quatrain, avec ses rimes plates, condamne à lui seul le sonnet à l'irrégularité.
Concernant celui du 2nd, Shakespeare puis Baudelaire ont utilisé les rimes croisées (sonnet élisabethain).
Les tercets reprennent le schéma classique du sonnet marotique.

2.2. Alternance des genres : cette règle, introduite par Ronsard, est observée.

2.3. Richesse
- Rime A : elle est riche, en 3 phonèmes (sons) : p-r-i (je crois que les terminaisons différentes constituent une irrégularité).
- Rime B : riche (r-i-z) sauf pour le vers 8 où elle n'est que suffisante (i-z : 2 phonèmes communs aux 3 précédentes).
- Rime C : elle est pauvre (un phonème : ain) et constitue donc une irrégularité.
- Rime D : riche (3 phonèmes : c-i-cl).
- Rime E : bien que très riche (4 phonèmes : f-i-n-i), je ne pense pas qu'elle soit admise à cause du "t" de "définit".

Vous l'aurez compris, le strict respect de la prosodie classique impose des contraintes - excessivement ? - lourdes.
Par conséquent, je ne saurais trop vous conseiller de ne pas vous y arrêter (rassurez-vous, les plus grands l'ont fait).
Une dernière entorse - relevée - pour la route : "cycle" et "recycle", puisqu' issus du même étymon (mot d'origine), ne doivent pas figurer ensemble au sonnet classique.
P.S. : Je crois qu'il y a une faute de conjugaison à "chantés".

Image de Guillaume Saling
Guillaume Saling · il y a
Merci de votre réponse ;) je vous réponds plus en détail ce week-end, car là pour l'instant je n'ai pas encore le temps
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un des plus poétiques parmi les nouveaux. J'aime, je vote.
Venez soutenir mes haïkus pour l'accès en finale. :-)

Image de Virginie Colpart
Virginie Colpart · il y a
un haïku doré comme le miel