2 lectures

1

Une porte poussée me voilà dehors - c'est la nuit
Ma première Nuit, mon baptême : autour de moi les ombres
Là où tout commence - enfin je comprends
Pourquoi les murs tremblaient chaque soir - Je recommence
Là où tout commence, là où tout finit.

Plus aucune peur ne me ramènera d'ici -Voilà
Je suis passée de l'autre côté du chemin
De l’autre côté des murs qui bougeaient il y avait
Plus à voir que ce que je voyais.

La première nuit que les murs sont tombés
J’ai tremblé comme après une chute -
De peur et de terreur j’ai crié et puis
La Nuit est devenue Mère et m’a prise par la main.

Mère-Nuit m’a prise en son sein et a illuminé les ténèbres
Elle a dit que rien n’existait qui ne porte de lumière
Elle a dit que je saurai un jour réunir l’aurore et le crépuscule
Que je serai Voyage entre la chute et le réveil

Au moment même où tout s’est effacé
Voilà où mon chemin a commencé

Le regret de la vie que je n’ai pas mené
Est mort dans l’ombre avalant mon passé -

Ce qui se fait, ce qui se pense et ce qui est crée
Marchent main dans la main.

Depuis trop longtemps les murs tremblaient
Et les quittant je suis rentrée à la maison.
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème