La mort qu'on voit valser

il y a
1 min
81
lectures
15

L'écriture thérapeutique où le but avoué n'est pas tant de raconter des histoires que de se soulager de toutes celles qui envahissent le cerveau Une promenade au bord des mots, la niaiserie  [+]

Thanatopraxie détournée
Vos dépouilles momies embaumées de mes mots
Vos posthumes pardons s'agenouillent en sanglots
Une ataraxie périmée

Je recouds vos lambeaux au rythme d'un fil syllabe
Découds les structures hémophiles
Je fais fi de vos plaintes, vos larynx qui cacabent
Mon dermographe tatoue, nubile

Emplis de mes rimes huppées
Vous vous présentez au portail des vérités
L'embarcation est à quai, il vous faut y aller
L'estomac plein et saturé

Ils vous demandent vos douleurs
Quelque chose pour prouver que la mort vous mérite
Vous tendez l'avant bras gravé en sa longueur
D'une phrase apothéose, ironie sans limite :

" Merci pour cette expérience grotesque "
15
15

Un petit mot pour l'auteur ? 19 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un hymne à vos personnages de fiction se présentant à la porte du royaume des morts ?
Pourtant vos mots ne sont pas momifiés.

Image de Marie
Marie · il y a
A la première lecture j'ai été un décontenancée, mais la seconde lecture m'a familiarisée avec le texte et j'aime bien.
Si vous souhaitez découvrir l'un de mes textes https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/loin-des-yeux-loin-du-coeur

Image de Tintin
Tintin · il y a
Super Jon mm s'il faut un dictionnaire pour te comprendre...
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Ou alors juste un peu de vocabulaire. Quels sont les mots qui vous posent problème Tintin ?
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Un univers quelque peu surréaliste que j'ai pris plaisir à hanter, j'y ai capturé ce vers que j'aurais aimé avoir écrit "Je recouds vos lambeaux au rythme d'un fil syllabe " et qui me paraît être assez représentatif de votre poème à la chute ironique. Au plaisir Jon Ho !
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Au plaisir Francine
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
Du talent, il y en a. Dommage de le maltraiter.
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Le maltraiter ?
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
Je devrais dire "nous maltraiter" ?
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Ahahah
Ca c'est ma spécialité :)

Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
Chacun à son truc, c'est vrai. Mais dommage, quand même.
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Une attaque de psychopathe sur un asile de fous. Bravo! ;-))
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Ahahah, oui on peut le voir comme ça :)
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Toujours égal à vous même. une pirouette de mots noirs et bleus....Poursuivez votre chemin, farfouillez dans le macabre, le sale et le violent, remuez les scories, les dechets, les abysses des âmes noires.....Votre écriture est toujours belle et originale
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Merci Diorite.
J'aime ce registre

Image de Fantomette LA
Fantomette LA · il y a
On t'arrête plus . Merci pour ces partages
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Arrêtes-moi si tu peux :p
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Quel talent, ce texte est écrit de manière subtilement jubilatoire et il mériterait plein de voix ! Bravo et merci du partage
Image de Jon Ho
Jon Ho · il y a
Je le partage par plaisir, pas en quête d'un maximum de voix. Le liront qui voudront.

Vous aimerez aussi !