Cet après-midi, tu me manques.
Tu me manques comme si je manquais d’air.
Mon corps est tendu et je ne me sens pas aussi bien que je le devrais.
Mon être tout entier te réclame et j’ai la sensation d’étouffer.
Ton odeur, tes bras autour de moi, la sensation de tes lèvres effleurant mon cou...
Mon esprit s’évade et je pense à toi.
Je suis en train de me préparer un café et je me demande pourquoi nous sommes séparés.

Quelles sont les raisons de cette absurdité ?

Pour me consoler, je décide alors de faire une liste de toutes les choses que je dois prévoir, pour pouvoir m’autoriser à clamer haut et fort :
« Tout est réglé, j’arrive ! »
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !