1
min

La juive et le musulman

Image de Jenny

Jenny

14 lectures

3

Comment évoquer l'animal,
Crier au monde cette fougue bestiale,
Entre la juive et le musulman,
C’est impossible, trop de tourments.
Liaison assassine, de l'écorce à la cime,
Un peu austère mais je m’en fou,
Je sais que ça peux le faire, je te l'avoue.
Maudit des miens, moi je te souris,
Quand tu me tends la main, même si c'est vendredi.
Les soirs de Shabbat, je ferais le mur,
Sans lamentations, je te rassure,
Je vivrais à fonds pour ma passion,
Nos sensations bercées d'émotions.
Et plus je te regarde et plus j'y crois,
À ce combat qui ne mérite pas
L’ombre d'un regard méprisant
Des passants passionnés par le sang.
Shalom Salam, joli refrain,
De deux cousins, qui peuvent aller plus loin,
Dépasser les clichés de nos frères aliénés à des idées d’opprimés.
Et plus je te vis, plus j'ai envie,
De me mêler à ta folie,
Et parvenir à l'accalmie du dictât de l'infamie.
Ton père te bannira s'il apprend,
L’existence d'une connivence entre une juive et un musulman,
Deux enfants condamnés au jugement hâtif et cinglant,
D’une foule de fanatique séparé par des camps.
Concentration en toute circonstance,
Nous avançons dans le silence des offenses
Des coutumes éloignées mais pas tant que ça,
De l'amour d'un Dieu, qui nous opposera.
Mon repas est casher, le tien Hallal,
Quel est le problème, du moment qu'on ne crève pas la dalle.
Et si cela devient trop compliqué de manger,
Bah, je ne me nourrirais plus que de toi,
Je vivrais de ton corps et je mourrais dans tes bras.
En attendant cette fin tragique,
Digne d'un Shakespeare académique,
Je te murmure que je ne regrette rien,
De nos nuits de parjure, et de nos rires du matin.
Un jour Inch Allah je t'épouserais, et toi tu me feras un enfant.
Il sera le fils de l'Amour, Il sera le fruit des deux êtres errants.
Un Mazeltov en guise de cocktail,
Un Molotov au milieu de ce bordel,
Pour sur on nous jettera la pierre,
Mais nous resterons debout et fiers.
Et t'inquiètes mon amour, quoiqu’il arrive j’serais là,
Même si l'Enfer est au bout, mon Paradis ici bas, c'est toi.

Thèmes

Image de Poèmes
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Praxitèle
Praxitèle · il y a
Un slam qui éviterait bien des drames...
Superbe !

·
Image de Jenny
Jenny · il y a
Merci!
·