1
min

La fourmi et la cigale

Image de Arnaudparis

Arnaudparis

7 lectures

0

La fourmi ayant travaillé tout l'été
Devant la glace , elle se trouva bien fade.
Dans les galeries et les sous-bois , point de teint halé
Elle alla trouver la cigale avec son air malade.

Voudrais tu chère cigale me soigner , me réconforter.
Tous ces mois de labeur m ont rendue riche et douloureuse.
Je ploie sous le poids des jours étirés ,
De mes matins levée à l'aube et de mes soirs à la lueur des feux .

J'ai rempli mon grenier mes caves de riches brindilles ,
qui déjà avec l'usure du temps ne brillent .
Mes pattes ne sont plus que grincements et couinements .
Mon corps épuisé par l'été passé n 'est plus que tourments .

La cigale , bronzée , reposée et bien heureuse
N' eut pas la moindre pitié pour cette malheureuse .
Elle laissa la fourmi sa voisine se palir
Et lui ordonna dans un sourire de partir .

Moralité
Il faut toujours se méfier d'un été à amasser
Quand l'automne , d'un coup de vent vient tout balayer
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,