1
min

La flûte de l'amant

3 lectures

0

J’ai vu la beauté de tes yeux immortelle
J’ai connu ton extase immortelle
J’ai écouté ta musique avec un étrange bonheur
Mon être a touché à ton fermoir

Dans cet univers terrible
Mon cœur est resté muet devant ta nudité
Et ta nature dans un silence plus grand que tout
Es ce vraiment ta nature ?

Ce ravissement absolu et immortel
Plus calme que les montagnes
Plus terne que l’évasion et la sensation
Déroule ta forme pour signer mon être

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,