1
min

La fleur humaine

Image de Eronali

Eronali

9 lectures

0

Rosés lineaments
Agitaient l'engouement
D'une flore fébrile
Qui dormait dans le spleen.

Une perle charmante
Quand elle vit son amante
Fit éclore timide
Son visage candide.

Ses pétales écarlates
Superbes et délicates
Effleuraient l'idéal
Qui ne sied qu'à l'étoile.

Les regards des muses
Crurent y voir Venus
Et d'un geste assidu
Soufflaient sur les écluses.

De l'aurore à la brune
De son air ingénu
Elle vouait à la nature
Ses espiègles effluves.

- Hélas !

Vint le crépuscule
La belle fut perdu
Tout autour des corps nus
Boulversèrent sa vue.

Ses pétales tombèrent
Son parfum s'envola
Déjà le cimetière
Présentait le grabat.

Quelques uns s'egayerent
D'autres demandaient grâce
Tandis que sa silhouette
Déclinait sous les nappes.

Terrible fut la terre
Qui mordait dans la chair
Dévorant la misère
Délaissée par la plèbe.

Quand l'azur se leva
De ses yeux il chercha
Mais bientôt s'écria :
- Ce ne fut qu'un mirage !

Vermeil licenciements
Agitaient l'appetence
De ses cendres ravies
Qui gisaient dans le vide.

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,